présidentielle au Cameroun:Pour Josuah Osih, Maurice Kamto est un imposteur

Publié le12 août 2018 » 22331» De... Destin MBALLA. Journaliste rédacteur et correspondant du CNC. »

 

 

présidentielle au Cameroun:Pour Josuah Osih, Maurice Kamto est un imposteur

 

 

Le candidat du SDF, le principal parti dopposition a donné hier sur le réseau You-Tube les raisons pour lesquelles il ne peut pas sassocier au candidat du Mrc.

Le candidat du Social Democratic (SDF) Front affirme que le Pr Maurice Kamto l’autre candidat du mouvement pour la renaissance du Cameroun est un imposteur.

Il affirme que Maurice Kamto est aussi comptable du régime actuel pour y avoir passé 7 années comme ministre délégué à la justice.

Et que ce dernier a participé à la modification de la constitution en 2008. Un projet que Maurice Kamto a d’ailleurs défendu à l’Assemblée Nationale. C’est cette révision constitutionnelle qui a fait sauter le verrou de la limitation des mandats présidentiel.

Josuah Osih se demande pourquoi Maurice Kamto n’a pas démissionné lors des émeutes de la faim de 2008 alors que celles-ci ont entraîné la mort de plusieurs centaines de camerounais ?

Pour lui, Kamto aurait pu démissionner s’il était vraiment crédible. Mais il a préféré protéger son poste. Josuah Osih affirme que Maurice Kamto a démissionné parce qu’il aurait appris des jours avant d’une source sûr à la présidence de la République qu’il ne ferait plus partie du prochain gouvernement.

Il a ainsi profité pour vite démissionner et paraître crédible aux yeux de l’opinion. Le candidat du SDF affirme que Maurice Kamto est un pur produit de l’actuel système.

Et que Maurice Kamto a beaucoup combattu l’opposition étant dans ce système. Aujourd’hui venir critiquer ce système relève tout simplement de l’imposture selon Josuah Osih.

Josuah Osih conclu « Ce sont là les difficultés d’association que j’ai avec Kamto. Je ne peux pas risquer après tout ceux qu’on a tué à côté de moi, de mettre le pays entre ce genre de personne.

 

Par : N. Mballa, CNC.

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.