Afrique centrale : Les banques ne respectent les normes de transferts internationaux des fonds selon la BEAC.

Par ...Alain Nzilo Publié le 06-07-2018 - Modifié le 06-07-2018

 

 

Afrique centrale : Les banques ne respectent les normes de transferts internationaux des fonds selon la BEAC.

 

 

Yaoundé, 7 juillet 2018 (CNC) –

 

C’est le constat fait par la BEAC le 27 juin à Yaoundé. C’était au cours de la 10e réunion annuelle de concertation entre la Cobac les promoteurs des établissements de crédit.

Les banques de la zone Cemac ne respectent pas les normes des transferts internationaux. C’est le constat fait par la banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac).

C’était lors de la 10e réunion annuelle de concertation entre la commission bancaire d’Afrique centrale (Cobac) rencontre les promoteurs des établissements de crédit.

La Beac a relevé que la position extérieure nette des pays membres de la Cemac continue de pâtir des pratiques peu orthodoxes des établissements de crédit.

Le directeur général des études, finances et relations internationales de la Beac explique que la plupart, des établissements de crédit sont en marge de la réglementation applicable.

Ceux-ci, selon lui s’illustrent par des manquements qui entachent les opérations de transferts. Aussi, les banques de la zone Cemac ne rapatriement pas les recettes d’importation par le canal de la Beac.

Or, les résolutions du sommet des chefs d’Etats de la Cemac en décembre 2016 à Yaoundé sont contre ces pratiques. Elles préconisent des mesures urgentes qui consistent à mettre fin à la baisse considérable des réserves de change.

Car c’est cette baisse qui expose le fcfa à la dévaluation. Par ailleurs, la Beac est devenu plus rigoureuse sur les conditions de transferts internationaux d’argent.

Pour ramener les banques à l’ordre, la Cobac a communiqué aux établissements de crédits de nouvelles règles. Il s’agit notamment du délai de traitement des opérations de transfert et de rapatriement des fonds.

Mais aussi les motifs de rejet des opérations liées aux comptes en devises des résidents. Ainsi que la définition de notion des avoirs injustifiés, le besoin de formation et d’accompagnement des établissements par la Beac. La Beac prévoit également la création d’un guichet unique.

 

Par : N. Mballa, correspondant du CNC.

Copyright2018CNC

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.