Centrafrique : Anicet-Georges Dologuélé devrait-il rester à Bangui et participer à la reconstruction du pays ?

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : Anicet-Georges Dologuélé devrait-il rester à Bangui et participer à la reconstruction du pays ?

 

Anicet Georges Dologuélé et Faustin archange TOUADÉRA

Anicet Georges Dologuélé et Faustin archange TOUADÉRA

 

 

Bangui, le 10 Aout 2017

 Par : Bienvenu ANDALLA, CNC,

 

Pourquoi reste-t-il en France et narguer à travers l’internet et les médias étrangers pour s’exprimer ?

Arriver 1er au second tour des élections présidentielles Dologuélé était bien parti pour occuper le fauteuil présidentiel du palais de la Renaissance. Malheureusement pour lui,  le peuple a décidé autrement. Touadéra a gagné le fauteuil.

En bon Centrafricain et soucieux du devenir du peuple pour ne pas dire du pays, tous, nous devons contribuer à la reconstruction nationale. Dommage,  la situation ne cesse de se dégrader dans le pays.

Ce n’est pas nous qui avons posé cette question. Mais elle interpelle tous-ceux-là qui disent être des compatriotes versés à la reconstruction du pays. Mais toujours est-il de savoir si c’est en dehors du pays qu’on peut le reconstruire ? Nul n’est besoin de faire faire la leçon de morale pour qu’on se sente et qu’on reconnaisse qu’on est centrafricain et que le devoir de reconstruction nous incombe tous.

Voilà une belle observation de quelqu’un qui a souci du pays, nous citons : « Anicet-Georges Dologuélé Les groupes armés se rendent compte qu’il n’y a pas de chef. Ils commencent par une petite ville, ils se rendent compte que rien ne se passe. Puis ils en prennent une seconde. Toujours rien. Ils prennent une région. Toujours aucune réponse. Et aujourd’hui, ils contrôlent pratiquement 75 % du territoire, car jamais le gouvernement n’a donné l’impression de s’intéresser à ce qui se passe. Il a abandonné toute cette gestion à la Minusca, mais la Minusca est au service du gouvernement.

Qu’est-ce que veut dire cette observation ? Un appel à la prise de conscience nationale. Comment faire pour que de l’est à l’ouest, du nord au sud quelqu’un se lève de la catégorie de nos grands leaders comme Anicet-Georges Doleguélé, Martin Ziguélé sur qui les centrafricains qui ont un profond amour pour le père national, le nationaliste Ange-Félix Patassé qui a perdu sa vie pour que la Centrafrique ne devienne pas un objet d’exploitation. Nous ne devons plus aller comme brebis mais en des hommes conscients, avertis, aguerris qui doivent faire l’effort nécessaire pour que le pays ne devienne pas une province tchadienne.

Et c’est cela que tous centrafricains doivent désormais assimiler. Et nos hommes politiques doivent au tant assimiler. Justement, c’est par faute de cette assimilation que les hommes politiques qui se s’autoproclament chef de file de l’opposition démocratique se font désintégrer par leur pair faute d’une entente collégiale. Doléguélé, fait attention car tu es rejeté par tes pairs pour les avoir lachés et parti en France où tu vies ta bonne vie.

 

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.