CENTRAFRIQUE : LE 15MAI, BRÈVE PENSÉE POUR LES FAMILLES CENTRAFRICAINES EN DETRESSE

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

CENTRAFRIQUE : LE 15MAI, BRÈVE PENSÉE POUR LES FAMILLES CENTRAFRICAINES EN DETRESSE

 

 

La Ministre Virginie Mbaikoua.

La Ministre Virginie Mbaikoua.

 

Bangui, le 15/05/2017

 

Déclaration du Ministre Virginie MBAIKOUA,

 

La nation centrafricaine à l’instar des autres nations du monde célèbre ce jour 15 mai 2017 la journée internationale de la famille. De quelle famille doit-on faire allusion ? Celle de Centrafrique souffre à outrance à cause de la crise militaro politique qui continue de mettre sur la route des leadger plusieurs familles. C’est en mémoire de ces familles que la ministre Virginie BAIKOUA des affaires sociales et de la réconciliation nationale demande qu’on ait une pensée en vers elles.

 

Centrafricaines, centrafricains

Demain 15 mai 2017, la république centrafricaine célèbrera la journée internationale des familles comme tous les autres pays, membres des nations unies.

Pour rappel, cette journée a été instituée par l’assemblée générale des nations en 1993, dans sa résolution 47/237, afin de mieux faire connaitre les questions liées a la famille et de mieux comprendre les enjeux sociaux, économiques et démographiques qui les affectent sur le plan de sa protection et de son évolution conformément a l’espace et le temps.

Centrafricaines, centrafricaines, chers compatriotes

La journée internationale des familles offre dans de nombreux pays l’occasion de mettre en lumière différents points d’intérêts importants pour les familles. C’est dans ce sens qu’elle a inspiré une série d’actions de sensibilisation au niveau national

Le thème international de cette année s’intitule  «  le rôle des familles et des politiques familiales dans la promotion de l’éducation et le bien-être général de leurs membres ».

Ce thème met en évidence l’importance et le rôle que revêt la famille dans la promotion de l’éducation et le bien être général des membres qui compose une société.

Chers compatriotes,

La grande crise que notre pays a traversé ces derniers moments a inéluctablement amenuise les capacités de nos familles à pouvoir jouer pleinement les rôles qui leur sont dévolus. À certains endroits, elle a même fait voler en éclat les familles. Mais au-delà de cet affaiblissement, je reste convaincu que la famille est et demeure à la fois un laboratoire et une base de données les mieux indique pour pouvoir développer les stratégies plus pertinentes à la résolution de cette crise qui n’a que trop dure.

Chers compatriotes

Vous conviendrez avec moi que le développement d’un être humain commence d’abord au sein de la famille avant de s’étendre à d’autre espace ou autre sphère. C’est dans la famille que chaque personne puise les ressources nécessaires pour construire sa personnalité. De ce fait, le comportement, le savoir-faire et le savoir être de chacun dépend de l’éducation reçu dans la famille.

Au regard de l’importance que revêt la famille, le gouvernement que dirige son excellence s’implique Mathieu SARANDJI, Premier Ministre, Chef du gouvernement, sous la très haute impulsion de son excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat s’emploie à adopter au cours de cette année une politique nationale de promotion et de la sauvegarde de la famille, laquelle politique servira de cadre d’orientation de toutes interventions, visant l’amélioration des conditions de nos familles donc de toutes les populations du pays.

Le gouvernement place la célébration de cette journée   autour du thème national : « familles centrafricaines et valeurs citoyennes ». Oui, il est temps pour chaque famille centrafricaine de passer en revue les valeurs qui fondent notre société afin de développer les bonnes pratiques qui puissent aider   notre cher et beau pays dans la phase de son relèvement post conflit après ces années difficiles.

A cet effet, j’exhorte chaque membre de famille centrafricaine, qu’il s’agisse du père, de la mère ou tout autre affilie, à jouer convenablement les rôles qui lui revient dans la chaine familiale à travers la diffusion de bons conseils, l’enseignement de la bonne éducation, l’apprentissage du respect des valeurs et de institutions afin de parvenir à rebâtir notre pays sur de bons piliers gage d’un bon développement durable.

Je profite aussi de l’occasion pour demander aux partenaires de la république centrafricaine de prêter main forte au gouvernement dans sa démarche pour la réhabilitation et la sauvegardée la famille en Centrafrique, fondement d’une société capable de relever les défis de l’heure.

À toutes et à tous, je souhaite une bonne fête de famille en Centrafrique.

Je vous remercie

 

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.