Centrafrique : l’exploitation du gisement minier dans la Nana-Mambéré, des Chinois sont déjà arrivés dans la région.

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : l’exploitation du gisement minier dans la Nana-Mambéré, des Chinois sont déjà arrivés dans la région

La ville de Bouar en Centrafrique. .

Bangui, le 29 janvier 2017

Par : Gisèle MOLOMA.

Depuis le jeudi 26 janvier dernier, la présence des sujets chinois dans la ville de Bouar étonne les habitants de cette ville. En sollicitant l’aide de la population locale sur une éventuelle vente des terrains dans la région, celle-ci s’était rendu compte très vite de l’objet de la visite de ces sujets chinois dans leur ville. Selon des informations recueillies sur place, ces derniers veulent investir dans les mines d’or dans le secteur de Baboua. Ainsi, tout le monde se demande pour quoi un tel engouement des Chinois pour notre pays ?

Depuis l’arrivée du Président Faustin Archange TOUADÉRA à la magistrature suprême de l’État en Centrafrique, le nombre des Investisseurs chinois qui se sont intéressés à notre pays a quasiment doublé. Sur les rues de Bangui et dans les différents ministères, le constat est palpable. On voit les sujets chinois presque partout, que ça soit dans les Mines, l’hydraulique, l’Énergie, l’agriculture, la Faune et Flore ou les travaux publics, les Chinois ramassent tout même dans la construction des bâtiments. Cette main ouverte du Président Faustin Archange TOUADÉRA aux Investisseurs chinois, commence à agacer certains Investisseurs d’autre pays qui, contre toute attente, ne représente rien devant les Chinois aux yeux du Président Faustin Archange TOUADÉRA.

L’arrivée spectaculaire de ces Chinois dans la ville de Bouar, à quelque 400km de Bangui, n’étonne pratiquement personne ici à Bangui. Or, pour les habitants de cette ville de Bouar, l’arrivée des Chinois chez eux sonne comme une voix d’espoir pour l’emploi dans leur région, d’autant plus que celle-ci a été abandonnée par le Gouvernement depuis le déclenchement de la guerre civile dans le pays en 2013.

Selon notre Correspondant dans la région, l’exploitation de l’or qui est dans la ligne de mire de ces Investisseurs chinois. D’ailleurs, des contacts ont été pris sur place par ces derniers pour l’achat dès terrain dans la Sous-Préfecture de Baboua et la commune de Niem Yelewa dans la Préfecture de Nana Mambéré. En même temps, des appels téléphoniques ont été aussi effectués par ces potentiels Investisseurs au Ministère des Mines à Bangui pour la délivrance rapide du Permis d’exploitation le 26 janvier dernier. Ce qui nous a été confirmé par un Inspecteur des Mines à Bangui. Pour celui-ci, il est important d’être actif pour simplifier les choses à nos potentiels Investisseurs. Par contre, il n’a pas dit si cette facilité serait réservée uniquement aux Investisseurs chinois.

Dans la région de Nana Mambéré, les habitants se réjouissent de l’arrivée des Investisseurs dans leurs villes et l’espoir de trouver un emploi demain est totalement visible sur toutes les lèvres. Le seul bémol, les Chinois n’emploient généralement pas localement, tout vient de chez eux.

Rappelons qu’un Investisseur d’origine chinoise avait été escroqué en Centrafrique, plus précisément à Bouar par un petit groupe des Bandits en col blanc qui se disaient Conseillers en investissement. Une vingtaine des millions auraient été détournés, et l’un des auteurs avait été arrêté par la Justice il y’quelques mois. Par cet acte, on se demande si une mesure de protection de tous Investisseurs dans notre pays est déjà prise pour éviter dans l’avenir ce genre dès chose ?

Copyright2017CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.