CENTRAFRIQUE : RéACTION DU MINISTRE DES FINANCES SUITE A DES RUMEURS CONCERNANT LE PAIEMENT IMMINENT DES ARRIÉRÉS DE SALAIRES DES REGIMES PRÉCÉDENTS

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

CENTRAFRIQUE : RéACTION DU MINISTRE DES FINANCES SUITE A DES RUMEURS CONCERNANT LE PAIEMENT IMMINENT DES ARRIÉRÉS DE SALAIRES DES REGIMES PRÉCÉDENTS

 

 

Le Ministre des finances Henri Marie DONDRA

Le Ministre des finances Henri Marie DONDRA

 

Bangui, le 05 septembre 17

Par : Ministère des finances avec CNC.

 

Interviewé par son service de communication suite à des rumeurs qui circulent dans la ville de Bangui concernant le paiement imminent des arriérés de salaires des régimes précédents, le ministre Henri-Marie Dondra répond en ces termes :

« Ecoutez, il y a une folle rumeur qui circule aujourd’hui dans la ville de Bangui que nous allons payer les salaires des régimes passés. La vérité est que nous sommes en train de faire d’abord le point des dettes des régimes précédents et les salaires en font partie. Nous avons d’abord commencé un travail au niveau de la direction de la dette. Ce travail consiste à identifier un fonctionnaire et agent de l’Etat par rapport à son matricule parce qu’un fonctionnaire ou agent de l’Etat pouvait avoir deux, trois ou quatre matricules. Nous sommes en train de faire un audit de ces arriérés sociaux, mais pour arriver à cela (le paiement des arriérés de salaires des régimes précédents qui est aussi le souci du chef de l’Etat qui voudrait à ce que nous arrivions à payer les dettes intérieures), nous avons besoin de nos partenaires techniques et financiers qui nous imposent des conditions. Il faut arriver à auditer ces dettes intérieures et voir si elles sont réelles pour pouvoir aller vers les tables de négociation, si Dieu le veut, mobiliser les ressources par rapport à cela. Mais dans l’immédiat nous ne sommes pas dans cette phase-là. Nous sommes plutôt dans la phase d’audit des arriérés sociaux. Et avec la grâce de Dieu nous en débattrons avec nos partenaires».

Retenons que ces arriérés de salaires datent de l’époque des anciens présidents de Centrafrique notamment André KOLINGBA, Ange Félix PATASSE et Michel DJOTODIA. L’Etat actuel est en train de faire l’audit de ces dettes intérieures et si Dieu le veut, comme l’a précisé le ministre des finances, le gouvernement se battrait pour aller vers les tables de négociations en vue de mobiliser les fonds par rapport à cela. Faisons donc attention aux informations non officielles.

 

Source : service de communication

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.