Centrafrique : Touadera annonce des’’2 SIM’’ pour les fonctionnaires d’ici août 2018

De...Alain Nzilo »

 

 

 

 

 

Centrafrique : Touadera annonce des’’2 SIM’’ pour les fonctionnaires d’ici août 2018

 

 

Bangui, 14 juillet 2018 (CNC) –

 

Quelle bonne nouvelle ! Mais, elle ne concerne que la quinzaine de mille des fonctionnaires et agents de l’Etat, et non pas les quatre millions des Centrafricains. Il s’agit de l’annonce de paiement des arriérés des salaires de la période allant de 2003 dont les paiements vont devoir débuter d’ici août prochain, et ce pour prendre fin en décembre 2018. Annonce faite solennellement, ce 13 juillet 2018, par le Président de la République, Pr Faustin Archange Touadera, alors qu’il présidait le lancement des travaux de la mini-Revue du Plan national de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA) sur financements de la Banque mondiale, tenue à l’hôtel Ledger Plazza à Bangui.

Il s’agit, selon le Chef de l’Etat, de l’un de ses promesses de campagne qu’il réalise. « Fidèle à mon engagement et après avoir échangé avec le Ministre des finances et du budget sur les conditions de relance pérenne de notre économie, je l’ai instruit de mettre en place un mécanisme d’apurement des arriérés de salaires en commençant par celles de l’année 2003. Les paiements devront commencer au mois d’août prochain et s’achèveront au plus tard au mois de décembre prochain », a déclaré Faustin Archange Touadera.

Tel qu’annoncé, le défi est très grand pour une République centrafricaine qui peine à se stabiliser. Face à la situation, le Président de la République appelle à la mobilisation des partenaires et encourage le gouvernement à faire davantage : « Le contexte est certes difficile, mais le gouvernement doit continuer les négociations avec nos partenaires pour que graduellement, nous puissions arriver à éponger les autres arriérés de salaires au nom du sacro-saint principe de la continuité de l’Etat ».

Le secret de ce coup médiatique de Touadera va être délivré par son Ministre de l’Economie, Félix Moloua qui affirme que « depuis des années, notre pays n’a pu conclure deux Revues avec le Fonds monétaire international. Alors qu’actuellement, nous sommes à quatre Revues avec une cinquième en préparation. Il est donc normal que le Président de la République engage l’apurement des arriérés de salaires, afin de soulager les souffrances de nos populations ».

Occasion pour Robet Bou Jaoude, Représentant résident de la Banque mondiale en Centrafrique de saluer l’amélioration sans cesse de l’enveloppe de son institution dans le cadre des promesses faites à Bruxelles lors de la Table ronde des bailleurs de la République centrafricaine en novembre 2016. « Le portefeuille de la Banque mondiale a connu une évolution très rapide ces dernières années. Il est passé de trois Projets en 2016 à 12 Projets aujourd’hui pour un montant de 350 millions de dollars américains », a-t-il souligné, avant d’ajouter que d’autres projets d’environ 165 millions de dollars à dérouler dans les 11 prochains mois seront bientôt sur la table du Conseil d’administration de l’institution.

Félix Moloua, Ministre de l’Economie a annoncé que l’exercice lancé de revue des promesses faites à Bruxelles par les bailleurs se poursuivra la semaine prochaine avec la Banque africaine de développement (BAD), et les autres partenaires passeront à leur tour.

 

Par : Fred Krock, CNC.

Copyright2018CNC.

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.