Centrafrique : une haute mafia signalée à la banque CBCA, les hauts cadres mis en cause

De...Alain Nzilo »
 0 stars
Inscription to vote!

Centrafrique : une haute mafia signalée à la banque CBCA, les hauts cadres mis en cause

 

 

Monsieur Yves Déssandé, le Directeur Général de la CBCA

Monsieur Yves Déssandé, le Directeur Général de la CBCA

 

 

Bangui 04 octobre 2017, CNC.

Par Eric NGABA

 

Le personnel de la Commercial Bank Centrafrique monte au créneau pour dénoncer, selon informations reçues, des magouilles entretenues par les hauts dirigeants. Une mafia opérée sous forme d’audit s’est produite dans cette Banque a révolté le personnel. Les hauts cadres dont le Directeur Général de la CBCA sont directement pointés du doigt.

 Selon des informations proches du personnel, depuis le 25 septembre 2017, une mission étrangère dite d’audit est arrivée incognito dans les locaux de la Commercial Bank Centrafrique composé de Patrick Choufa, administrateur réseaux GIE et Christian Bitaya Andengue, Sous-directeur informatique CBC/Douala. Dès leur arrivée, les responsables informatiques de la CBCA ont été interdits d’accès à leurs bureaux et aux outils informatiques.

D’après des sources concordantes, le comité de Direction organe de décision de la Banque n’a pas été associé, ni de près, ni de loin à cette mission présentée comme audit. De ce fait, les mots de passe et le code d’accès ont été extorqués et remis à la mission, soit en disant sous l’influence des autorités administratives de cette Banque et que l’entrée de la sous-direction informatique a été placée sous contrôle des éléments de la gendarmerie en service à la CBCA.

 

Cette mission a travaillé durant une semaine sur le système informatique de la CBCA en dépouillant le service audit interne de la Banque de ses prérogatives de contrôleur permanent de cette institution financière.

Cet état de fait interpelle le personnel de la CBCA du danger que pourrait courir la Banque dont l’Etat centrafricain est majoritairement actionnaire. Ainsi, pour la sauvegarde de la Banque, le personnel s’est vu obliger de saisir les autorités compétentes en matière en occurrence le ministre des finances et de budget.

L’ambiance de travail à la CBCA

Selon des informations proches de la Direction Générale, le personnel a été conscientisé plusieurs fois lors des réunions aux respects de la législation en vigueur et en attente d’une contribution positive pour l’épanouissement de la Banque.

Cependant, tout le personnel a été  interloqué par des multiples sanctions régulières qui est sont qualifiées d’irrégulières et arbitraires par le ce dernier. C’est là où vient le mécontentement du personnel conduisant à l’incompréhension sur la mission d’audit dans cette Banque.

Le personnel quant à lui a exposé les agissements du Direction Générale à l’égard du personnel dans une correspondance adressée au ministre des finances et du budget à savoir l’agression verbale, l’harcèlement du personnel, le stress et traumatisme du personnel, l’absence du dialogue social en milieu professionnel.

L’un des membres de cette mission venus du Cameroun a été arrêté à l’aéroport de Bangui, alors qu’il était en train de quitter le territoire centrafricain en catimini, pendant que l’autre membre reste encore à Bangui. D’après le personnel de la CBCA, cette mission est venue effacer les traces de la mafia des hauts cadres de la Banque.

A cet effet, le personnel de la CBCA menace de cesser les activités bancaires temporairement en vue de sécuriser le dépôt de la clientèle et demande une contre-expertise et le rapport des travaux réalisés par cette mission étrangère.

 

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.