Gabon : Air France dement une amende de 5 milliards fcfa imposée par l’Etat

Publié le1 août 2018 » 22044» De...Alain Nzilo »

 

 

Gabon : Air France dément une amende de 5 milliards fcfa imposée par l’Etat

 

 

Libreville, 2 août 2018 (CNC) –

 

La compagnie aérienne française a fait savoir le 31 juillet à Libreville que ces informations relayées par certains medias Gabonais à la suite des incidents du 3 et 12 juin à Libreville sont fausses.

 

Air France n’a pas reçu une amende de 5 milliards FCFA de la part de l’État Gabonais. La compagnie aérienne française d’apporter des précisions Mardi. Air France affirme que ces informations sont fausses. La compagnie precise qu’elle n’a jamais reçu ni de rapport encore moins une quelconque amende.

La compagnie aérienne qui déplore ces informations erronées, rassure que sa priorité c’est la sécurité de ses passagers.

Au mois de juin dernier, la compagnie française avait enregistré deux incidents. Dans la nuit du 12 juin, un appareil d’Air France en provenance de Paris a failli prendre feu.

Une fuite de Kérosène était signalée par la tour de contrôle alors que l’avion était en plein vol. L’information a provoqué une panique générale chez les passagers.

L’appareil a effectué un atterrissage d’urgence à l’aéroport de Libreville au milieu des véhicules de sapeur pompier. Cet incident a conduit à l’annulation du voyage des passagers qui avaient déjà acheté un billet d’avion à Libreville.

L’autre incident, s’est déroulé dans la nuit du 2 au 3 juin à l’aéroport internationale Léon Mba. Les passagers étaient déjà à bord d’un appareil d’Air France pour un vol qui était prévu à 22h 20.

Mais c’est plutôt par un vol d’Air Belguim qu’ils décoller après une longue attente. L’appareil de la compagnie française était cloué au sol suite à une panne.

Ceci a également engendré un vent de panique chez les passagers. Apeurés, ceux-ci se demandaient quel aurait été leur sort si l’appareil était en plein vol. L’appareil ne démarrait pas malgré les manœuvres de l’équipage.

 

Des incidents qui ont quelques peu entacher l’image de marque de la compagnie qui dessert au Gabon depuis 70 ans aujourd’hui.

 

Par : N. Mballa, CNC.

Share this post
Tags

A propos de l’auteur

Les commentaires sont fermés.