Niger : Le gouvernement veut réinsérer les repentis de Boko Haram

Par Destin André Mballa , Journaliste (CNC) Publié le 08-11-2018 - Modifié le 08-11-2018

 

 

Niger : Le gouvernement veut réinsérer les repentis de Boko Haram

 

 

Un projet de loi y relatif a été déposé à l’Assemblée nationale en début du mois à Niamey. Le texte qui modifient le code pénal prévoit la réinsertion socio économique des personnes ayant renoncé volontairement au terrorisme et n’étant pas liées directement aux actes terroristes.

 

Au Niger, le terrorisme est combattu par tous les moyens. Outre la voix militaire, le gouvernement a décidé d’offrir une chance aux personnes ayant abandonné et désireuse de renoncer au terrorisme. Un texte de loi modifiant le code pénal et déposé à l’Assemblée nationale prévoit une réinsertion socio-économique des repentis de Boko Haram.

Selon les autorités, seules les personnes n’étant pas directement impliquées dans la conception et l’organisation des actes terroristes sont concernées par cette mesure. Le texte prévoit l’abandon des poursuites à l’encontre de ces ex-Boko Haram.

Le gouvernement à travers ce projet de loi veut empêcher les jeunes de rejoindre les rangs de Boko Haram en créant des conditions de vie favorable. Déjà en début d’année, le gouvernement avait initié le projet « Jeunesse Diffa » pour offrir aux jeunes une formation professionnelle et leur garantir l’auto emploi. Le projet « Diffa » est financé par l’AFD.

 

 

Share this post
Tags

Les commentaires sont fermés.